Return to site

Comment lancer une requête sur OpenStreetMap ?

Introduction à OpenStreetMap, la carte collaborative mondiale

Open Data

Dans le contexte de la récente volonté publique d’ouverture des données, dont le volume connaît une croissance exponentielle, beaucoup de questions se posent quant à leurs exploitations à une échelle industrielle à des fins socio-économiques, académiques et/ou politiques. De nombreux acteurs, publics et privés, prennent progressivement conscience de l’intérêt primordial de rendre leurs données publiques, accessibles à tous, sans limites ni contraintes quant à leur exploitation et à leur valorisation.

Les données ouvertes sont généralement issues d’une activité de production de biens et/ou de services et, par conséquent, leur création n’engendre aucun surcoût, seule leur conservation peut entrainer des frais mais qui restent très modestes à cause de la forte baisse des coûts de stockage.

Il est donc d’une importance stratégique de développer les conditions favorables à l’usage des données ouvertes dans tous les secteurs. Cependant, le potentiel des données ouvertes reste encore ralenti par de nombreuses difficultés notamment l’hétérogénéité des sources, la multiplicité des formats, le volume de données etc. Ces difficultés constituent des obstacles à l’accessibilité et la compréhension des données par les citoyen(ne)s et qui renforcent l’entre-soi des publics aguerris en matière de data.

C’est là que Le DONUT InfoLab intervient, association d'entreprises et de data-hobyists dont le but est de démocratiser l'accès, la compréhension et l'utilité des données pour les citoyen(ne)s à l'échelle régionale afin de leur apporter les outils pour appréhender la question des données et tous les domaines qu'elle peut concerner.

C'est dans ce contexte que nous proposons une série d'ateliers de médiation aux données dans l’hyper centre de Marseille, en partenariat avec de nombreuses structures liées au numérique et à l'environnement.

Le prochain atelier « DATA Mythes », réalisé en partenariat avec Datactivist, se tiendra au local du collectif Vélos en ville le vendredi 29 juin 2018, de 14h à 18h et portera sur la thématique « Pratiquer le vélo à Marseille, mythes et réalités". L’atelier consistera en l’accompagnement des participants dans l'analyse de jeux de données permettant de répondre à leurs questions et idées reçues autour de la thématique choisie.

OpenStreetMap

Il nous a semblé judicieux de présenter un outil qui nous a aidé dans l’élaboration de notre 4ème atelier, OpenStreetMap.

OpenStreetMap (OSM) est un projet communautaire qui a pour but de constituer une base de données géographiques libre du monde. Il utilise pour cela une base de données géographique, les systèmes GPS des contributeurs, et d'autres données libres. Il a été initié en juillet 2004 par Steve Coast au University College de Londres.

L'activité déployée pour OSM s'inscrit dans le courant de la culture libre, qui préconise les logiciels les plus ouverts possibles. Nombre d'utilisateurs souscrivent à l'idée d'empêcher l'appropriation définitive par des organismes commerciaux de biens dont l'ensemble de la communauté a besoin.

OSM met à disposition les données recueillies de plusieurs façons : des données brutes un rendu de carte précalculé, des recherches par adresse (géocodage). Des services additionnels sont aussi disponibles comme différents rendus de carte, des sites de calcul d'itinéraire, d'affichage spécialisées de certains types de données, des cartes préparées pour certains GPS, etc.

Les données sont réutilisables selon la licence ODbL, et tout un chacun (individus, collectivités, organisations, etc.) peuvent les utiliser et surtout contribuer à leur enrichissement.

Aujourd'hui, la cartographie OSM est mature, et son niveau d'exploitation permet son usage au quotidien comme pour des besoins professionnels. Début 2013, le millionième contributeur participant à la réalisation de la carte mondiale librement accessible et utilisable a été enregistré.

Cependant, OSM contient bien plus de données que ce qui est visible sur la carte. En effet, un fond de carte à lui seul ne peut représenter toute la richesse de description qui se trouve dans les données OSM, cela rendrait la carte illisible. Il est alors possible de s’appuyer sur des outils pour interroger en temps réel la base de données OSM pour représenter en surcouche tel ou tel type d’information qu’on veut mettre en évidence.

Pour préparer notre atelier « DATA Mythes », qui portera sur la thématique « Pratiquer le vélo à Marseille, mythes et réalités » nous avons donc utilisé le site overpass-turbo.eu, outil d’exploration de données pour OSM, afin d’interroger la base de données OSM pour sélectionner les objets comportant un attribut « vélo » (bicycle de l’anglais) et de les visualiser avec une couleur pour chaque valeur.

Overpass turbo permet d'exécuter toutes sortes de requêtes et présente le résultat sur une carte interactive. La requête overpass est très simple, elle recherche sans distinction tous les objets comportant un attribut (« vélo » ici). On peut l’affiner, ainsi que la mini feuille de style MapCSS qui sert à choisir les couleurs.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly