Return to site

DATA Parle-moi / Atelier de médiation aux données, en partenariat avec la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Compte-rendu du 1er atelier « DATA Parle-moi », 24 février 2018

Accueillie par Urban Prod et son Mars Média Lab, l'équipe du DONUT reçoit ce jour 12 personnes venues de tous horizons pour décoder le jeu de données apporté par Isabelle Poitou et l'Association Mer Terre qui collectent depuis 2005 de la donnée à l'occasion de l'opération « Calanques propres » - opération rassemblant de nombreux participants impliqués dans des nettoyages éco-citoyens de portions du littoral entre la Côte Bleue et la Ciotat.

Outre les 4 piliers du DONUT (les fondateurs de l'association, Olivier Rovellotti (directeur) et Eric Pringels (designer), la coordinatrice des projets Elise Méouchy, le graphiste designer Mustapha Chaoui), nous comptons dans le groupe une jolie variété de profils (enfants, adultes, femmes, hommes, personnes aguerries en matière de questions numériques et informatiques ou complètement novices, des éducateurs spécialisés, des graphistes, un enseignant, des personnes issues du monde de l'entreprise ou des institutions publiques, etc.).

En premier lieu et sous l'égide d'Olivier, nous parlons « data » et échangeons sur l'utilité des données et l'importance des protocoles mis en place pour les collecter.

Nous arrivons progressivement au cas d'étude choisi et présenté par Isabelle Poitou.

Pour appréhender et rendre ludique l'approche des données, nous nous sommes dotés de nombreux légos. Les voici posés sur la table autour de laquelle nous sommes réunis depuis 2h dans une ambiance studieuse et décontractée.

Les participants se répartissent en groupe, chaque groupe choisissant parmi les nombreuses données issues du fichier excel de l'opération « Calanques propres » celles qu'il va mettre en miroir et représenter. Et voilà que tout le monde joue à mettre en forme et à donner à voir des questions qui nous ont touchées dès le début de l'atelier, celles qui concernent la propreté de notre littoral, la « santé » de notre environnement.

De là découlent des questionnements et propositions pour, non pas mobiliser au ramassage des déchets, mais travailler à la source pour en réduire l'émission.

Cet atelier étant le premier, il fait figure d'expérimentation et s'en tient à une forme d'initiation, mais il permet de tester et d'évaluer les attentes de chacun et les possibles.
En conclusion, nous pouvons souligner l'importance d'avoir du temps, du temps pour s'informer et comprendre des données, du temps pour échanger et élaborer des réflexions autour des problématiques qu'elles soulèvent, et viser, in fine, à des actions concrètes.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly